Actualité‎ > ‎

Décollage annoncé le 7 mars 2012

publié le 3 févr. 2012 à 02:44 par Thomas Gauchet
ça y est, le lancement de SQL Server 2012 est officiellement et virtuellement annoncé pour le 7 mars 2012...
Beaucoup de nouveauté à tous les étages côte BI arrivent : des outils de développements entièrement revisités, aux bases tabulaires en passant par le PowerView (ex nom de code "crescent"), sans oublier les indexs colonnes...

Le concept le plus flou de cette release sera je pense le BISM: BI Semantic Model, qui constitue une "couche" au dessus des trois principaux moteurs SSAS : le traditionnel multidimensionnel, le nouveau tabulaire et le PowerPivot de sharepoint. BISM peut être attaqué universellement en MDX, mais seuls tabulaires et PowerPivots sont accessibles en DAX, caractéristique qui explique l'impossibilité de construire des rapports PowerView sur du multidimensionnel  traditionnel.

De mon point de vue, Microsoft avait deux importants maillons faibles dans le monde  du Data Warehousing (et de la BI): l'ETL peu adapté à la production et le mode "klikview" en mémoire... Il y répond ici avec un des nouveaux projets SSIS industrialisables et des bases SSAS tabulaires (qui complètent l'offre Self Service BI apparu en 2008R2 : l'exoert métier peut faire son propre cube avec PowerPivot, les services informatiques peuvent par la suite l'industrialiser au dessus du Data Warehouse comme une base Tabulaire d'entreprise).

Tout cela mérite des retours d’expériences avant d'être mis en production... En attendant, le DAX apparaît comme le nouveau langage à maîtriser pour faire de la BI Microsoft. En effet si dans SSAS multidimensionnel une grosse partie de la modélisation passait par des saisies dans des écrans de paramètres et des propriétés, avec le mode Tabulaire quasiment tout est à faire avec DAX.

En Vrac:
  • BIDS disparaît au profit du nouveau SSDT (Sql Server Data Tools) aussi surnommé pendant qqs mois 'juneau".
  • "Crescent" porte le nom définitif de PowerView
  • BISM : BI Semantic Model, correspond globalement à tout ce qui ressemble à SSAS
  • Les licences SQL changent... Une édition BI apparait.
  • L'innovation des index en mémoires ou en colonne, c'est dans SSAS mais aussi dans SQL
  • Les reports models semblent oubliés par cette nouvelle version
  • Le master Data Management passe le cap de la seconde version.
  • Un service dédié à la qualité des données apparaît
Comments